Archive | mai, 2013

Musique de mots

29 Mai

resizer-all.php

Devant la maigre, mais enthousiaste assistance, Rime al-Sayed entama la lecture par un poème en arabe afin de nous installer dans l’ambiance. Lire la suite

Au gré du vent

21 Mai

vent-d-autan_580

Des vents divers, des alizés,

des vents d’hiver, des vents d’été,

vent du ponant ou vent d’autan

vent du noroît ou du suroît,

vent du levant ou harmattan,

violent mistral, bise de printemps,

fœhn en délire, simple zéphyr,

vent de traverse ou du midi,

du sirocco à la mousson.

Des vents, un jour nous réunirent

des airs joyeux par mauvais temps

mais nul ne souffle jamais longtemps.

Ces vents épars qui nous unirent

poussent céans à nous enfuir.

Il est trop tard pour regretter!

l’heure est venu de se quitter

l’aquilon annonce la tempête

et trop tôt siffle une fin de fête.

L’air nous souffle de repartir

que chacun donc suive sa brise

que chacune s’offre aux quatre vents

car autant en emporte le vent.

Le cavalier

12 Mai

310000_250013515139032_1393870205_n

Le cavalier, apparemment las, se dirige vers la gauche de l’image,

Un mouvement plus déprimant que s’il poursuivait sa route vers la droite.

Vers le futur. Vers l’espoir. Vers un possible demain.

Il a quitté on ne sait quoi

pour on ne sait quelles raisons,

celles qui font que l’on ne peut plus supporter

de survivre dans de telles conditions.

Retourne vers son passé ? Il semble s’être arrêter. En stand by.

Le poids de son passé est-il si lourd qu’il ne peut plus avancer.

La fatigue, l’à-quoi-bon,le désespoir vont -il l’emporter ?

Va t’il affronter le présent ? L’accepter ?

Ou rester là au cœur de la nuit

Au sein de l’ennui, à ressasser ses ennuis.

La pleine lune illumine les ondulations,

le frissonnement des vagues d’un sable bleuté

lui offre une perspective.

Car malgré tout, l’homme est en mouvement

il nous apparaît décider à suivre le poulain,

le jeune cheval, le porteur de sang neuf

qui les précède et caracole en tête.

On perçoit l’ébauche l’entame d’un cercle

qui va les ramener dans un droit chemin

dans une direction plus positive.

Inaperçue détresse

11 Mai
La petite sirène de Copenhague Keith Haring

La petite sirène de Copenhague Keith Haring

N’arrivais toujours pas à remettre la belle brune. Vous étiez venue nous voir jouer, c’est ça ?

Non plus que ça …. et cela me revint, Lire la suite

Molière et moi, et réciproquement!

10 Mai

moliere_specimen2

On parle de bouffe, il me demande qui a dit « il faut manger pour vivre et non », search me, j’sais pas, Harpagon, ah oui Molière !

Pourquoi éprouves tu le besoin de dire : Molière, une fois que l’on a cité Harpagon, plus la peine de citer Molière, c’est une réplique de matuvu, c’est pour faire tirlipoter le schmilblic.

Molière et moi, on s’est fâché, c’était pas de sa faute à Molière, au début c’était pas de la mienne, maintenant c’est sûr, je devrais oublier, y mettre du mien, une affection, une admiration aurait pu, devait naître entre nous, il y est pour rien, lui, Molière, c’est de leurs fautes à eux, ceux qui étaient chargés de mon éducation, qui faisaient ça, pour du fric, ça ou peigner le dos de la girafe pour eux c’était du pareil au même, t’es un ignare reste un ignare ! Tueurs, assassin ! va !

C’est pas parce que j’ai rien à dire que je vais fermer ma gueule : nul n’est prophète avec ses amis…

Quand je lui raconte ce que je vais faire dans la journée, ou si on parle de celle d’hier, mais tu vas devenir fou, ne t’inquiète pas B, le suis déjà et depuis longtemps, alors je ne risque rien.

Et puis, il ne me semble pas être nuisible envers mon prochain, je ne présente pas un risque pour la société, je ne représente pas non plus un danger pour moi-même !!!

Quoique que !

Frivole

7 Mai

pinocchio

Et les paroles s’envolent

parfois même on décolle

on se met à la colle

pour toucher le pactole

si parfois l’on rigole

on prends bien des torgnoles

on perd son auréole

ainsi que la boussole

on puise dans la gloriole

et le rhum agricole

et dans la gaudriole

pour se fendre la fiole

on joue les marioles

tout comme Rocky Chignol

çui qu’à pas de bol

qu’à pas été à l’école

sillonne les mégapoles

cherchant d’ autres idoles

des sourires comme obole

et des frissons frivoles

on se prends pour guignol

et comme dans une gondole

on cherche des bricoles

jusqu’en en haut de l’acropole

souvent l’on faribole

en pleine nécropole

et pour quelques babioles

on passe à la casserole

on marche de traviole

on tient plus sur ses grolles

on chope la vérole

et puis tout dégringole

ces tours de cabriole

tristes et fades fariboles

finissent en camisole

tout un symbole !

Combien de temps?

4 Mai

M31.TIF

Ce temps qui m’est, ou me fut imparti

le présupposé que la question implique.

En voilà une question, qu’elle est bonne !

et en catimini dans mon fort intérieur, résonne. Lire la suite

Fleur Cassandre

2 Mai

muguet

Fleur immaculée synonyme de bonheur,

pour d’autres triste symbole drapé porte malheur

négatif sur orbite tangente malheur,

symphonie crève-cœur venue d’ailleurs.

Myriades de prunelles aux reflets quartz moqueurs

charognardes observant de leurs regards d’égout,

votre tableau d’honneur, vos us, vos humeurs

vos ébats et vos goûts, vos rites, vos couleurs.

Fourbe vestale à tous proposant ses faveurs

virginales afin de se mieux repaître de vos cœurs.

Exhalant des odeurs, qu’en moi, plus rien n’épouse

triste porte drapeau d’un mois couleur horreur.

Doté, autrefois d’ un cœur et d’un amour de fleur,

qui allait parmi vous, sous toutes formes de « moi »

partageant vos joies, vos espoirs, vos émois. Lire la suite

Les accord toltèques et moi et moi et moi

1 Mai

61238906

«  Que votre parole soit impeccable.

Parlez avec intégrité, ne dites que ce que vous pensez vraiment. N’utilisez pas la parole contre vous-même, ni pour médire d’autrui. Utilisez la puissance de la parole dans le sens de la vérité et de l’amour.

  • Quoi qu’il arrive, n’en faites pas une affaire personnelle.

Vous n’êtes pas la cause des actes d’autrui. Ce que les autres disent et font n’est qu’une projection de leur propre réalité, de leur rêve. Lorsque vous êtes immunisé contre cela, vous n’êtes plus victime de souffrances inutiles.

  • Ne faites pas de suppositions.

Ayez le courage de poser des questions et d’exprimer vos vrais désirs. Communiquez clairement avec les autres pour éviter tristesse, malentendus et drames.