Lien

http://martineboyer.wordpress.com/poemes/

6 Déc

http://martineboyer.wordpress.com/poemes/

Publicités
Image

le sourire d’un clown

15 Sep

le sourire d'un clown

le sourire d’un clown … graffiti à Athènes

Enoikiazetai

15 Sep

enoikiazetai

Une ville capitale,

ancienne capitale,

capitule

à louer !

au prix coûtant.

pour le montant des charges.

Une capitale dotée d’un grand,

de l’immense passé.

du déterminant passé

qui détermina ta culture

ta façon de penser

toi l’occidental.

Mais plus de présent.

encore moins d’avenir.

Regarde la bien dans les yeux.

Elle

fut notre passé .

illumina bien des présents

fit luire l’avenir.

Elle

ne te présente plus aujourd’hui

que son passé dépassé

le tien, le mien, le notre,

les présents que l’on te prépare.

plus d’avenir.

No futur

comme alors

Elle représente ton devenir

son devenir et le tien

sent le souffre,

la souffrance

le gouffre.

ENOIKIAZETAI

le cri, l’écrit

partout

en lettres capitales

écarlates

couleur de sang

La ville est à louer !

A louer à kinenveut !

Mais personne n’en veut

même pas à vendre.

Seul le beau quartier s’illumine

le reste

les restes

peuvent partir à vau l’eau.

imagesenoi

Parler

24 Août
Liousha et Tiki: Les trois chats- Liousha

Liousha et Tiki: Les trois chats- Liousha

Parler de tout, parler de rien

parler beaucoup parler pour rien

suivre une idée ou bien un rien

parler, parler, ça rime à rien

à ce rien par foi on s’arrime

cette logorrhée à quoi elle rime

ces mots qui souvent nous oppriment

autour de nous font des victimes

de peur que d’aucun les exprime

par avance on les supprime

et dans le silence on réprime

toutes ces pensées qui nous animent

de l’anodin jusqu’au sublime

propos, idées que l’on affirme

légitimes défenses, offenses intimes

et toujours les régimes oppriment

Parler de tout, parler de rien

parler beaucoup parler pour rien

vivre une pensée ça sert à rien

parler, parler, ne rime à rien ?

Liberte_de_la_presse_en_Guin_e_jpg_jpg

On ne vit que l’instant

16 Août
Yeux de lumière fermés, ouverts de Images Blog Dexter

Yeux de lumière fermés, ouverts de Images Blog Dexter

on ne vit que l’instant

imprévu, soyeux, effrayant

que l’on soit fou ou bien très sage

tout juste éclos ou d’un grand age

la vie vous transmet son message

fracassant tout sur son passage

le destin heurte votre porte

sème ivresse et terreur

bouleverse pendules et heur

et nul ne sait ce qu’il apporte

si lointain et combien proche

à son souvenir on s’accroche

chacun de nous porte en son cœur

la blessure du pire, du meilleur

la vie s’en va sans crier gare

résignation ou bien bagarre

l’insondable temps nous dépasse

et nous laisse éperdu dans l’espace

on ne vit qu’en cet instant

imprévu, soyeux, effrayant

Parle moi

11 Août

le-event

Parle moi du soleil et du vent

de l’hiver du printemps

parle moi de l’espoir et du temps

de désespoirs, de l’avant

parle moi de la mer, du vent d’autant

du balancement de nos passions d’antan

parle moi de voyages et de chants

de musique, de silences déments

parle moi d’embruns, de rêves salés

de la langueur, des torpeurs de l’été

de la recherche de ce qui a été

quand la Couleur s’en est allé

parle moi de regrets, de remords

de désespoir, de l’envers du décor

de moment où nos corps réclament des encore

lors qu’il ne reste plus que des corps

parle moi de l’automne mordoré

de feuilles mortes, de souvenirs d’été

parle moi des espaces de la vie d’avant

du gouffre qui s’avance droit devant

parle moi des tristesses qui balayent le présent

parle moi de fous-rires, de pleurs d’enfants

parle moi de mystères, de présents

quand sur nos lèvres refleurissent des printemps

couche-de-soleil-couchers-et-levers-de-soleil-nature

8 heure 36 à la pendule … à 24 près

5 Août
Montres molles, persistance de la mémoire Salvador Dali

Montres molles, persistance de la mémoire
Salvador Dali

Toujours à l’heur de plaire

8 h 36 dit la pendule.

Ni elle avance

ni elle recule

Celle qu’une bonne âme m’offrit

elle erre son heure coté cuisine

en ménage avec un baromètre

dont je ne sais ce qu’il indique.

Enfin 8 h 36 le jour

la plupart des jours

donc 20 h 36 les nuits

enfin compte tenu des variations saisonnières

mais suis généralement à même

de distinguer la nuit du jour.

Et réciproquement !

A 21 H 36 pile

ne suis jamais là

aucune jalousie ou angoisse

à attendre de cette pendule

le temps s’en va

et elle demeure

à 8 h 36

avant ou après méridien.

Point ne la dérange

en son sommeil.

Pourquoi faudrait-il

que je l’éveille

la réveille

la pendule dort

du sommeil du juste

ne dit-on pas

qu’il est toujours

8 h 36 quelque part

et 21 h 36 ailleurs.

L’heure tombe à pile

avec ou sans pile.

Son heure me convient

car qui suis-je

pour la contredire.

Avec elle

on ne parle ni politique

ni religion

ce qui fait

que nous voguons toujours

ensemble

d’un commun accord

tacite